1797372_601818493234397_566351441_n

 

La Journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année par les  femmes dans le monde entier. Elle est également célébrée à l’ONU et, dans de nombreux pays, c’est un jour de fête nationale. Certes, la condition féminine n’est pas la même sur tous les continents, mais visiblement, le déficit d’égalité entre l’homme et la femme semble de mise partout.

La journée du 8 mars est donc une opportunité pour les femmes de tous les continents, souvent divisées par les frontières nationales et par des différences ethniques, linguistiques, culturelles, économiques et politiques,  pour revendiquer l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, facteur d’émancipation humaine.

Cette journée  puise ses racines dans la lutte menée par les femmes depuis des siècles pour participer à la société sur un pied d’égalité avec les hommes.

A l’instar de la sagesse chinoise  à l’affiche de ce billet, l’enjeu pour ce 8 mars 2014 est double :

D’une part, elle vise une meilleurs prise de conscience des femmes elles-mêmes  de la valeur de leur rôle en tant qu’acteur économique, social et politique, et par conséquent une plus grande responsabilité de leur part des implications de l’égalité recherchée.

D’autre part, faire le plaidoyer en direction des hommes pour une élévation du niveau de la prise de conscience sur la question, pour comprendre qu’en donnant l’égalité à la femme, elle la multipliera, l’amplifiera et rendra l’humanité plus juste au bénéfice des deux sexes.

Comme quoi, le poète a bien  raison quand il dit que la femme est l’avenir de l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *