Mandela : Nkosi, siyabonga, titilopke Madiba

fleursmandela

 

 

Tata Madiba,

Après le choc, la douleur, le chagrin et l’affliction,

Après le doute, les conjectures et l’appréhensions,

Après les sincères et les convenus  hommages,

Que dire encore qui ne soit pas déjà dit.

Après  le concert   planétaire de  témoignages,

Que retenir donc de tout ce qui a été dit.

Après une si féconde et exemplaire destinée,

L’humanité toute entière,  dans sa diversité,

Chacun dans sa langue et avec sa sensibilité,

Tous, unanimement, t’exprime leur reconnaissance.

Des remerciements que  proches, officiels et anonymes t’ont généreusement dédié,

Pour l’impact que ta vie a eu sur notre conscience.

Des remerciements qu’il me plait, une fois encore, pour toi, ici,  de psalmodier,

Pour qu’ils montent et t’accompagnent dans l’éternité.

Merci Madiba  pour le miracle que ta vie a été pour l’humanité,

Merci pour ton courage qui nous a sauvé.

Merci pour la liberté que tu nous as donnée.

Merci pour la dignité dont tu nous as honorée.

Merci pour le pardon et la réconciliation que tu nous as enseignés.

Merci pour les offenses  que ta présence nous a épargnées.

Merci pour la confiance en soi que tu nous as inspirée.

Merci pour l’espoir que dans nos cœurs tu as semé.

Merci  – Thank you –  Obligado,

Enkosi  –  Siyabonga  –   Dankie,

Asante sana  –  Misaotra  –   Matondi,

Nagode  –    Adjarama  –   A ni kie ,

Akiba  –  Apke  kaka  –   O sheun …  Titilopkê.

 

En ces heures ultimes de ton séjour terrestre,

 

Puisse les cloches des cieux résonner gaiement pour annoncer ta venue.

Puisse les mânes de nos ancêtres africains t’accueillir avec la fierté qui est la notre.

Puisse-t-ils t’accompagner devant Unkulunkulu, le maître unique des cieux.

Puisse  Unkulunkulu  te relever avec bienveillance de ta prosternation devant lui.

Puisse-t-il te rassurer que tu as accompli avec courage et abnégation la mission qu’il t’a assignée.

Puisse-t-il t’accueillir dans sa joie, sa paix et sa lumière.

Puisse l’humanité suivre les valeurs et les idéaux pour lesquels tu t’es battu.

Puisse toute l’Afrique parvenir au bout du long chemin vers la liberté que tu as frayé.

Puisse-t-il apparaître sur le continent, des leaders qui daignent poser leurs pas sur tes pas.

Puisse nos mémoires garder à jamais le souvenir de ton amour.

Tata  Madiba

Merci et repose en paix

 

Adieu Madiba

6720285

 

A toi Mandela !

Au moment de ta transition vers l’Orient éternel,

Regarde de là où tu es, cher Madiba,

La douleur des choses et des êtres que tu quittes.

Vois les hommages attristés de ton peuple désormais  orphelin.

Ecoute la clameur des sanglots de toute l’Afrique déboussolée.

Regarde l’émoi soulevé à travers le monde entier.

Ces hommages et  témoignages te sont, légitimement, dus.

Car, tu es, en ton genre, unique.

Jusqu’à ce jour,  sur notre cher continent,

Si on voulait identifier trois leaders  dignes et intègres

Instinctivement, ton nom sera cité par tous.

Si on n’en voulait plus que deux,  dignes et intègres

Sans ambages, ton nom sera cité parmi eux.

Si enfin on n’en voulait  plus qu’un seul digne et intègre

Unanimement  pour tous,  c’est toi.

Mais voilà, aujourd’hui  que tu n’es plus.

Si  on en cherche un,  digne et intègre ?

Il n’y a plus personne.

Voilà ce que représente ta mort pour la génération consciente africaine.

Une perte incommensurable.

Tu es parti sans nous laisser de remplaçant.

Mais, comme chez nous les morts ne sont jamais morts,

Tu es mort, mais tu n’es pas parti.

Tu seras toujours cet astre qui éclairera notre ciel si sombre.

Tu resteras cette icône vivante qui nous inspire et nous  motive.                ,

Tu incarneras pour toujours cet arc-en-ciel qui nous rappelle notre diversité.

Tu  immortaliseras notre lutte pour la liberté et la dignité.

Tu demeureras à jamais pour nous le symbole du pardon et de la réconciliation.

Heidegger nous a appris qu’un enfant de un jour est déjà trop vieux pour mourir.

Avec toi  Mandela, le monde découvre qu’un vieux de 95 ans peut être encore trop jeune pour mourir.

A présent que le deuil enveloppe toute la machine ronde,

Tous ensemble,  attachons nos cœurs,

Et en communion,  te disons : Merci et Adieu Madiba.