France : La rupture Hollande – Trierweiler officialisée

 

De notoriété publique, depuis l’annonce de L’idylle entre le président François Hollande et l’actrice Julie Gayet, le couple présidentiel ramait contre le vent. Pendant sa conférence de presse le 14 janvier  dernier, François Hollande, s’était engagé à clarifier la situation de son couple avant sa visite officielle aux Etats-Unis prévue le 11 février. C’est chose faite depuis ce samedi. 

Le président français François Hollande a annoncé samedi en fin d’après-midi à l’AFP « la fin de sa vie commune avec Valérie Trierweiler », deux semaines après la révélation de sa liaison avec l’actrice Julie Gayet par le magazine Closer.

En prenant soin de Préciser qu’il s’exprimait à titre personnel et non en tant que chef de l’Etat, car il s’agissait de « sa vie privée » , il a déclaré: « Je fais savoir que j’ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler ».

Ensemble depuis 2007, le couple aura passé sept années de vie commune. Revenus chacun  de très loin – deux divorces pour Valérie et une rupture pour François –  sept ans durant, le couple a connu les moments difficiles des familles recomposées et la gloire du sacre. Pendant sept ans, chacun d’eux, a probablement donné le meilleur de lui-même, pour réussir ce qu’ils n’avaient pas réussi dans leurs vies passées, mais hélas.

rtr34yqf

 

François hollande et Valérie au moment où les deux  regardaient dans la même direction.

 

Francois-Hollande-et-Valerie-Trierweiler-au-salon-du-livre-de-Brive-La-Gaillarde-le-4-novembre-2011_exact810x609_l

 

Dorénavant, chacun regarde de son coté.

Dommage que cette belle histoire n’a pas résisté à l’épreuve du pouvoir.

Toute fois, il est regrettable que   cette séparation a pour fond de toile l’ affaire Julie Gayet. Si on ne s’en tient qu’ à la chronologie des  événements,  elle  apparaît  logiquement, comme le détonateur de la séparation du couple présidentiel, pourtant elle est loin d’en être le cause.

Un dicton africain prône qu’il ne faut pas regarder là où on est tombé, mais où on a trébuché. Certes, la révélation de la liaison de François Hollande avec  l’ actrice, a contribué à alimenter le tourbillon médiatique, mais il serait naïf de croire que c’est Julie Gayet qui a semé le trouble dans le couple présidentiel. François Hollande et Valérie Trierweiler seuls, savent où leur couple a trébuché pour aboutir à la séparation actuelle. Le  tweet de soutien de Valérie au rival de Ségolène Royal pour le siège de député de La Rochelle en juin 2012, les griefs des enfants de Hollande contre Valérie et les nombreux désaccords entre les deux conjoints sont autant de frictions susceptibles de  fragiliser la cohésion du couple Hollande.

Loin d’être donc celle par laquelle la faute arrive, Julie Gayet n’est, à mon avis, que la conséquence des déboires du couple Hollande.

Après la clarification présidentielle, il faut espérer que les deux vont trouver une bonne modalité de séparation pour atténuer le traumatisme de la rupture.

Vivement que la sérénité revienne rapidement dans les cœurs et les esprits des deux, en particulier, dans celui du président pour répondre aux  exigences de sa lourde fonction.